La petite explication du jour

Photographier des oiseaux en vol …

Le déclenchement en rafale vous aidera à obtenir différentes images, ainsi vous pourrez sélectionner celle (celles ?) qui vous semblera la meilleure.

Vous risquez fort de rencontrer des difficultés de mise au point dans ce type d’exercice. En effet, votre appareil pourrait ne pas « suivre » et le système AF risque d’être dépassé.

Un conseil : lorsque vous serez dans ce genre de situation, il pourra être utile de débrayer l’autofocus de l’appareil. Vous réaliserez ensuite la mise au point sur l’infini, et le tour sera joué !

Bonnes photos

Publicités

La petite explication du jour

Le post d’hier faisait la part belle aux diverses étapes à franchir dans l’apprentissage de la photographie.

Il est cependant une chose essentielle qui n’a pas été évoquée : la pratique !

En effet, étudier les techniques photo, la lumière, la composition, … c’est très bien, mais cela ne servira pas à grand chose si une intense pratique ne vient pas appuyer cet apprentissage théorique.

Dans les divers cours et formations, je vois une évolution fort différente suivant que le débutant met en pratique ou non les chapitres étudiés.

J’ai coutume d’un stage à l’autre (dans le cursus débutants) de proposer aux participants de m’envoyer une sélection de leur production par mail. Ceci me permet de les accompagner dans leur formation et, le cas échéant, de corriger le tir en temps utile.

Cette façon de procéder est efficace et je peux aisément dire que tel ou tel candidat évoluera bien … ou pas !

En conclusion, pour apprendre la photo, il est nécessaire de … faire des photos, et beaucoup !

Bonnes photos !

La petite explication du jour

Jouer avec la lumière, créer des ambiances, obtenir ainsi des images « magiques », qui créent une émotion, est une des expériences les plus enrichissantes pour le photographe.

En effet, maîtriser parfaitement la technique photographique permettra, certes, d’obtenir des photographiques de qualité, mais qui, le plus souvent, n’engendreront aucun sentiment, aucune émotion.

Dès le moment où vous dépasserez ce palier, dès le moment où vous jouerez avec les lumières, les ombres, la composition, dès le moment où vous ferez passer un sentiment dans vos images, vos lecteurs (spectateurs ?) entreront dans votre univers et ressentiront l’émotion que vous aurez voulu transmettre.

Alors, ce jour-là, vous serez mûrs pour montrer vos images au grand public. Serez-vous alors un photographe, … ou un artiste ?

Pour ce faire, des étapes devront être franchies :

– la technique photo doit être devenue un réflexe pour vous

– Les lumières ne doivent plus avoir de secret pour vous

– Les compositions doivent être « senties »

Et surtout …

– vous devez avoir trouvé votre « voie » photographique!

C’est tout le mal que nous vous souhaitons

Bonnes photos

Expos …

Rappel : parallèlement à l’expo du Collectif à la galerie S’Pace de Namur, Patrick Vlaminck vous présente ses Lightpaintings au Cribbi, place de la Digue à Charleroi.

Vous êtes à Namur ? Nous vous attendons à la galerie S’Pace, place l’ïlon du mercredi au samedi de 14h à 18h

Vous êtes à Charleroi ? Rendez visite au Cribbi, place de la Digue et découvrez les Lightpaintings de Patrick.

La petite explication du jour

Quel éclairage choisir pour un reportage événementiel (mariage, …) ?

– compter sur une seule sensibilité haute ?

Vous serez confronté aux flous de mouvements. Pour un reportage d’ambiance, soit. Mais si il s’agit d’un reportage commercial, il serait hasardeux de ne rien prévoir d’autre comme éclairage.

– le flash intégré à l’appareil ?

A proscrire ! Trop faible puissance et piètre qualité de lumière.

– le flash cobra ?

Parfait, à condition de disposer d’un flash puissant et de savoir l’utiliser (synchro lente, etc …)

– un éclairage continu (type led, …) ?

Non adapté à la pratique de la photo. Lumière blafarde et puissance non comparable au flash

– des flashes type studio sur batteries puissantes ?

Parfait, mais nécessite un assistant pour les manipuler et une bonne compétence pour les utiliser.

Bonnes photos

La petite explication du jour

Lorsque le photographe imprime ses photos, il utilise … une imprimante !

Ben oui !

Hélas, fréquemment, il utilise une imprimante de bureau. Or, ce type de matériel n’est pas conçu pour la photographie. Les images produites sont souvent décevantes et surtout, instables dans le temps.

Si vous souhaitez réellement imprimer vos photos (je vous le conseille vivement), il sera utile d’acquérir une vraie imprimante photo. Une fois ceci fait, surtout ne cédez pas à la tentation d’utiliser des encres dites « compatibles », qui ne donneront pas la stabilité souhaitée à vos œuvres. Pareil pour les papiers : privilégiez les vrais papiers dédiés « photos ».

Moyennant ces précautions, vous obtiendrez des images vivantes, colorées et durables.

Bonnes photos

La petite explication du jour

Les deux articles précédents faisait la part belle aux chiffres : diaphragme, vitesse, sensibilité. Que de technique ! Pas très « sexi » !

Il est cependant nécessaire de maîtriser tout cela pour … mieux les oublier ensuite !

En effet, ces chiffres, une fois bien intégrés, nous permettent d’écrire avec la lumière, tout comme les lettres, la grammaire, la syntaxe, nous permettent de coucher nos idées sur le papier. Nous pourrions nous qualifier « d’écrivains de la lumière ».

Lorsque nous sommes à l’aise avec ces chiffres, nous pouvons nous consacrer au cadrage, à la composition (non, non, ce n’est pas la même chose !), à la lumière. Et c’est tout naturellement que la qualité de nos photographies pourra atteindre des sommets !

Dès lors, un conseil : ne sautez pas les étapes ! Apprenez à exprimer vos sentiments en images ! Vous serez heureux de constater la réaction de vos spectateurs !

Bonnes photos