La petite explication du jour 

Vous êtes nombreux à aimer photographier des animaux, et tout aussi nombreux à citer les parcs animaliers comme zones de « chasse » photographique.
Si vous souhaitez que vos images donnent une impression de réalité, il est nécessaire de bien analyser l’environnement de l’animal. Dans tous les cas, il convient d’éliminer les cages et grillages.
Un téléobjectif à grande ouverture (300mm f2,8) vous sera évidemment d’une grande aide pour ce faire, cet outil étant capable de produire une très faible profondeur de champs et donc, il éliminera les grillages d’avant-plan. En ce qui concerne la présence de cage ou grillages en arrière-plan, ceci est plus difficile à éliminer : vous devrez travailler en gros plans ou vous placer de façon optimale pour garder l’impression de « jungle ».
SI vous ne possédez pas de télé très lumineux, essayez de travailler en super gros plans pour isoler l’animal et surtout, regardez bien dans le viseur avant de déclencher.
Ce type de photos est tout à fait réalisable en parc animalier mais demande un peu de savoir-faire et d’équipement.
Une dernière chose : comme pour la majorité des photos, la priorité au diaphragme est vivement conseillée.
Bonnes photos

Publicités

La petite explication du jour 

Lorsque vous rentrez d’une séance photos, prenez l’habitude, après avoir déchargé vos images, de formater votre carte avec VOTRE appareil photo, et pas avec votre ordinateur.
Le fait de formater la carte plutôt que d’effacer les images vous assure de travailler avec un support « propre » et durable.
De plus, n’oubliez pas : une carte = un appareil photo ! Ne passez pas d’un appareil à un autre.
Important : le retrait ou la remise de la carte dans l’appareil doivent se faire appareil éteint.
Ces quelques précautions vous éviteront bien des déboires.
Enfin, décharger systématiquement vos images dès votre retour est un bon début à une gestion saine de votre flux photographique, que nous aborderons prochainement.
Bonnes photos

La petite explication du jour 

Lorsque la lumière vient à manquer, vous aurez plus facile de réussir une photo à l’aide d’un grand angle plutôt qu’avec un téléobjectif.
En effet, la nature « courte » du premier cité l ‘autorise à utiliser des vitesses plus lentes tout en générant des images nettes. N’oublions pas en effet la règle indiquant que pour un objectif donné, la vitesse « limite » à ne pas dépasser est l’inverse de sa valeur focale (un 50 mm = 1/50ème sec min). De plus, son effet de « grande profondeur de champs » aide le photographe souhaitant une image nette.
Bonnes Photos 

La petite explication du jour 

Le conseil de ce jour s’adresse aux plus débutants d’entre nous :
Pour devenir parfaitement maître de l’acte photographique, il convient d’en maîtriser les bases.
Aussi, je vous conseille, dans le début de votre vie de photographe, d’utiliser au maximum le mode d’exposition manuel et ce, pour en comprendre le fonctionnement :
réglez votre exposition sur « M »

Réglez la sensibilité sur 100 ou 400 ISO (selon la lumière et votre objectif)

Servez-vous de l’échelle de mesure que vous voyez dans votre viseur

Amenez le curseur sur le point neutre et …

Déclenchez.
Analysez les résultats :
exactitude de l’exposition

les effets de la vitesse

Les effets de l’ouverture.
Bonnes photos

La petite explication du jour 

La « Petite Explication du Jour » publiée hier vous conseillait de montrer vos Photos !
Aujourd’hui, nous nous appliquons le même conseil !
En effet, dès ce soir, les membres du Collectif accrocheront leurs photos aux cimaises du SAC. (Salon Artistique de Charleroi). Dès demain 10h00, nos œuvres, ainsi que celles de 400 Artistes, seront soumises au regard du public.
C’est donc l’occasion : venez nous donnez votre opinion sur nos photos !
Nous vous attendons nombreux demain et dimanche : rue Cézanne, n° 35 zone A2 – palais des expositions de Charleroi.
Bonnes photos !

La petite explication du jour 

Montrez-nous vos photos !
Aussi soit performante votre formation photographique, si vous ne montrez pas vos photos, vous n’évoluerez que très peu, voire pas du tout.
En effet, seul dans votre univers, vous ne cernerez pas vos erreurs, ne serez pas conscient de vos points faibles, pas plus que de vos points forts.
Partagez vos photos avec nous vous permettra d’obtenir un point de vue objectif, sans aucune partialité. Naturellement, notre avis n’est que … notre avis ! Cependant, un point de vue technique peut vous aider à progresser.  
L’idéal ? Envoyez nous vos images par mail (pierre@atelierdimages.be), et nous les publierons sur notre blog « latelierdimages.wordpress.com »
Nos conseils sont toujours dispensés avec respect et jamais nous ne détruirons un enthousiasme, ni une vocation : nous avons aussi débuté un jour (il y a longtemps !!!).
A vous de jouer.
Bonnes photos

La petite explication du jour 

Un moment seul au sein d’une galerie garnie des réalisations d’un groupe auquel vous appartenez engendre inévitablement une réflexion :
– tous ont bénéficié d’une formation identique, dont la base a été l’apprentissage de la technique photographique. C’est probablement le passage le moins « sexi » car il aligne des chiffres, des principes, des bases d’optique, d’informatique, …. Tout cela formant un ensemble bien loin des buts artistiques déjà présents dans le cœur des participants !
A ces moments théoriques ont succédé de nombreux stages, souvent en studio, apportant leur lot de connaissances en matière de composition et de gestion de la lumière, mais souvent orientés vers la photographie de personnages.
Aujourd’hui, lorsque je regarde les cimaises, j’observe l’évolution, la « patte » de chaque Artiste et je pense :
tous ont évolué vers « leur monde » artistique, utilisant les connaissances acquises lors de nos stages et formation, mais en y intégrant leurs idées, leur soif de création, pour aboutir à des œuvres totalement différentes, malgré une formation commune.

Une nouvelle fois, j’évoque des expériences vécues au départ des cours et stages de l’Atelier d’Images :
certains ont choisi un chemin professionnel et ont ouvert leur propre studio

certains empruntent plutôt un chemin artistique 

certains passent leur chemin après avoir acquis les connaissances souhaitées, n’ayant pas l’envie d’aller plus loin

Mais tous doivent être un encouragement pour les vocations naissantes !
Bonnes photos