La petite explication du Jour

Le photographe débutant (ou non !) néglige souvent de soigner sa lumière.
Si dans la majorité des cas, il suffit de regarder la lumière ambiante, de se placer correctement ou d’utiliser un réflecteur (un simple panneau blanc), il est parfois nécessaire de créer une ambiance lumineuse.
C’est ici que le flash entre dans le jeu !
Cet accessoire, mal utilisé, engendrera une lumière dure et peu esthétique alors que quelques connaissances peuvent améliorer nettement vos images :
Le flash intégré de nos boîtier ne produira jamais un éclairage de qualité : tube trop petit, puissance trop faible.
Un flash « cobra » peut améliorer cette situation, à condition de ne pas l’utiliser en direct et de ne pas dépasser ses limites de puissance (O = NG/d)
Mais le nec plus ultra est de désolidariser notre flash cobra de l’appareil, de l’équiper d’un parapluie, voire d’une boîte à lumière et de le déclencher à l’aide … du flash intégré réglé pour ce faire. Vous produirez alors une lumière digne d’un éclairage de studio (ou presque …)
D’autres astuces seront utiles, comme l’utilisation d’une vitesse lente par exemple.
Compliqué ?
Tout ceci sera bien expliqué dans un stage dédié au flash, mis au programme de la saison de janvier à juin 2017.
Bonnes photos

Publicités