La petite explication du jour 

La petite explication du jour :
(Suite …) A présent, nous avons choisi l’espace colorimétrique de notre appareil et nous avons calibré notre écran. C’est bien. C’est même déjà très bien. Cependant, nous ne sommes pas à l’abris d’une mésaventure.
En effet, si nous sommes certains de l’équilibre colorimétrique de notre écran (à condition d’avoir un écran adapté), il faut s’assurer que le reste de la chaîne sera capable d’en reconnaître les couleurs
Deuxième cas : nous imprimons nos photos nous-mêmes !
Dans ce cas, il est important de posséder l’outil adéquat.
Toutes les imprimantes ne sont pas des stations de développement photo. Ne confondons pas une imprimante de bureautique, une « tout-en-un » avec une réelle machine adéquate pour imprimer des photos de qualité. Les têtes d’impression, les encres, voire même les papiers compatibles ne sont pas des matières capables d’optimaliser vos images.
Une véritable station photo, en principe, ne doit servir qu’à cela, sous peine d’abîmer les têtes avec des papiers non adaptés (poussières, …).
Ceci étant dit, il existe deux façons de procéder :

1/. Calibrer son imprimante. Ou mieux : réaliser des profils ICC imprimante/type de papier pour toute photo. (À l’aide d’outil adéquat). Les profils ainsi obtenus sont plus précis que ceux fournis par les fabricants de papiers.
2/. Utiliser les profils fournis par les fabricants de papier.  
Dans un cas comme dans l’autre, ce profil doit être utilisé au départ de votre logiciel d’impression (lightroom).

Bonnes photos

Publicités