La Petite explication du Jour 

Si l’Atelier d’Images privilégie la priorité au diaphragme pour gérer l’exposition, même lorsqu’il s’agit de sujets mobiles, voire rapides, je rappelle qu’il reste néanmoins indispensable de vérifier et d’adapter sa vitesse d’obturation à la situation vécue.
Rappelons en effet que la photo n’est pas de la magie et que, quelles que soient les circonstances, nous restons soumis à la Loi de Réciprocité.  
De ce fait, nous comprendrons que tout est toujours une question de compromis :
je veux une faible profondeur de champs mais il y a beaucoup de lumière : je devrai donc diminuer au maximum ma sensibilité et, au besoin, fermer un peu le diaphragme (et donc augmenter un peu la pdc)

Je veux une figer un mouvement, mais la luminosité est faible : je devrai donc augmenter ma sensibilité et ouvrir au maximum le diaphragme, mais je ne pourrai pas dépasser la vitesse indiquée.
En priorité au diaph, nous restons maîtres de la prise de vue, mais cela ne nous dispense pas de vérifier tous les paramètres …
Bonnes photos

Publicités