La petite explication du jour 

Photographier une nature morte …
Par définition, une nature morte ne bouge pas. Elle constitue donc un exercice parfait pour apprendre à gérer sa composition et son éclairage et ce, quelles que soient les conditions que vous rencontrerez : vous aurez le temps de bien faire.
Dès lors, soignez votre exposition (mesure – multizones, spot ?), ainsi que votre composition (ne pas en montrer de trop, n’oubliez pas : un seul élément principal par photo), et votre éclairage (comment positionner mon sujet par rapport à la source de lumière (fenêtre ?) ou comment installer mes éclairages (flashes, continus ?).
Bref, vous avez le temps, vous êtes maître de tout : ne vous précipitez pas !
Bonnes photos

Publicités