La Petite explication du Jour 

Le bruit.

Lorsque la lumière vient à manquer, le réflexe actuel du photographe est de monter en sensibilité. Je rappelle en effet que, de cette façon, il sera possible de travailler à une vitesse plus rapide, selon le principe de la Loi de Réciprocité :
Si la cellule de mon appareil indique 
 f:5,6 au 1/15ème de sec pour 100 ISO, je pourrai travailler à

 f:5,6 au 1/30ème de sec pour 200 ISO, et à 

 f:5,6 au 1/60ème de sec pour 400 ISO, et à

 f5,6 au 1/125ème de sec pour 800 ISO, etc …
(Ceci est bien expliqué dans nos cours pour débutants)
Hélas, monter en sensibilité n’est pas sans inconvénient. Plus nous monterons en ISO, et plus nous risquons d’être confrontés au phénomène du bruit apparaissant dans nos photos (un parasite existant sous la forme de petits points inesthétiques, surtout présents dans les basses lumières – voir exemple joint).

Les appareils ne sont pas tous égaux devant ce problème :  
plus les capteurs sont petits, et plus le bruit sera présent;

les appareils récents y résistent mieux.  
La solution ?
Ne pas céder à la facilité, et agir en photographe !
Lorsque la lumière manque, pensez plutôt à utiliser un trépied, et restez sur une sensibilité correcte pour votre appareil.
Le matériel actuel laisse à penser que tout est possible. Les automatismes enlèvent toute envie de se former, mais l’acte photo reste pareil : gérer un trio « vitesse-diaph-sensibilité. Même si la technique a (très) bien évolué, elle conserve toujours des limites, certes repoussées, mais dont il faut toujours tenir compte.
Bonnes photos  

Publicités