La petite explication du jour

Lorsque nous travaillons au flash (reportage), il est nécessaire d’adopter une vitesse synchronisant l’ouverture de l’obturateur avec le moment où l’éclair du flash sera émis.

La vitesse « synchro » la plus fréquemment rencontrée est le 1/125ème de sec (à vérifier sur votre appareil). Si vous travaillez plus rapidement, vous risquez de voir apparaître une partie noire sur votre photo. Vous aurez dépassé la vitesse synchro maximale.

En revanche, si vous travaillez plus lentement, il n’y aura pas de problème d’exposition (sauf parfois en extérieur, si la lumière est forte), mais vous risquez une photo floue, votre capteur ayant enregistré la lumière ambiante. Un subtil dosage vous permettra d’appréhender la « synchro-lente ».

Bonnes photos

Publicités