La petite explication du jour

Le photographe expérimenté connaît parfaitement le principe de la profondeur de champs. Il n’en est pas toujours de même pour le débutant.

Rappelons que la profondeur de champs est la zone paraissant nette de part et d’autre du point de mise au point de notre photographie. Elle varie suivant le diaphragme utilisé, et est plus « visible » lors de l’utilisation d’une longue focale et à proximité du sujet.

Illustrons ceci :

Prenez trois objets de petite taille (trois gros marqueurs par exemple).

Placez-les sur une table, dans l’axe photographique et en les décalant de manière à les visualiser dans votre viseur. Le premier se situe à la limite inférieure de la possibilité de mise au point de votre objectif. Le second est placé à +/- 30 cm vers l’arrière et le troisième +/-40 cm derrière le second.

Votre appareil étant sur pied, faites la mise au point sur le second, pour ensuite faire une photo à grande ouverture (zoom à fond), une seconde à ouverture intermédiaire et une troisième en fermant le diaph à fond.

Sous lightroom, analysez vos résultats.

Convaincus ?

Bonnes photos

Publicités