La petite explication du jour

Tôt ou tard, tout photographe utilisant un appareil photo numérique est confronté à des tâches de poussière venant polluer le capteur. Ceci est d’autant plus vrai lorsque l’appareil utilisé permet le changement d’objectif.

Ces tâches sont de deux natures : sèches ou grasses. Si les systèmes de nettoyage de capteur intégrés aux appareils sont plus ou moins efficaces pour les tâches sèches (et encore, ils ne font jamais que déplacer les poussières), ils ne le sont pas pour des tâches grasses.

Lorsque ces tâches deviennent handicapantes, il ne reste plus à l’infortuné artiste que la solution du nettoyage.

Bien que de nombreux kits de nettoyages existent dans le commerce, cela fait plusieurs années que j’ai opté pour faire réaliser cette opération par un technicien professionnel. En effet, elle n’est pas sans danger : un mauvais geste et vous griffez le capteur (ou son filtre).

Si malgré tout pour êtes bricoleur et préférez le faire vous-même, faites l’acquisition d’un kit de nettoyage de qualité (pas un truc bon marché trouvé sur le net) adapté à votre capteur (le matériel est différent selon la taille de votre capteur).

Une dernière chose : les appareil hybrides sont beaucoup plus sensibles aux tâches : soyez précautionneux lors des changements d’objectifs.

Bonnes photos

Publicités