La petite explication du jour

Les objectifs modernes et/ou les boîtiers sont, le plus souvent, équipés d’un système de stabilisation permettant de gagner deux ou trois « stops » (entendez-ici : « vitesses »).

Donc, si une vitesse raisonnable est du 1/200ème de sec (si vous utilisez un 200mm F.F. par exemple), vous pourrez, à main levée, adopter le :

1/200

1/100 (1 vitesse)

1/50 (2 vitesses)

1/25 (3 vitesses) – selon les stabilisations concernées.

Attention cependant : si ces systèmes offrent une belle sécurité, il ne s’agit certainement pas de garantie et il est toujours raisonnable de veiller à se stabiliser (soi-même) au maximum lors de l’emploi de ces vitesses « lentes », en vous appuyant contre un mur, ou en tenant correctement votre matériel, par exemple.

Par ailleurs, la stabilisation concerne le photographe, pas le sujet : inutile de photographier un sportif en action ou un véhicule en mouvement à une vitesse inadaptée.

A retenir : technologie ne rime pas avec magie !

Bonnes photos