La petite explication du jour

Pour bien exposer une photographie au flash, il est nécessaire que la chambre de l’appareil soit tout à fait ouverte au moment où l’éclair se produit.

Pour se faire, utiliser une vitesse d’exposition compatible avec l’éclair est indispensable : la vitesse de synchronisation au flash.

Cette vitesse peut être différente selon les appareils, mais nous l’estimerons à 1/125ème de sec (voyez la notice de votre matériel).

Les vitesses plus lentes permettront de travailler au flash mais attention : cette technique (synchro lente) mal maîtrisée risque de produire des images floues.

Les vitesses plus rapides enregistreront une partie de l’obturateur, ce qui donnera une bande noire sur la photo.

Cela dit, restons cools : les appareils modernes reconnaissent la présence du flash et déterminent automatiquement une vitesse ad-hoc.

Bonnes photos