La petite explication du jour

Le logiciel de retouche « lightroom » est adopté et conseillé par l’atelier d’images, tout comme « darktable » qui s’en approche tout en étant gratuit.

L’utilisation de ces logiciels (non destructifs, rappelons-le) impose cependant une discipline stricte : il est impératif de ne gérer et traiter vos images qu’au travers eux sous peine de créer une « soupe » dans la gestion de vos collections.

Si réellement vous souhaitez une utilisation extérieure, prenez le soin d’exporter votre fichier. Vous travaillerez sur une version traitée sans toucher à votre fichier de base et surtout, sans casser les liens entre votre photo et votre programme. Cela dit, pour une gestion classique, c’est inutile tant l’un et l’autre sont performants.

Bonnes photos